Logo CSSS de Saint-Jérôme
Accueil  >  Se préparer  >  À un examen en radiologie

À un examen en radiologie

Comment se préparer à la radiologie conventionnelle Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre
Comment se préparer à une échographie? Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre
Comment se préparer à une résonance magnétique? Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre
Comment se préparer à une tomographie axiale (SCAN)? Ce lien s'ouvre dans une nouvelle fenêtre

Comment se préparer à la radiologie conventionnelle

Comment se déroule l'examen?

Vous êtes placé entre le récepteur d’images (plaque) et le tube à RX.

Le technologue en imagerie médicale doit vous positionner de la bonne façon et contrôler la quantité de radiations émises afin d’assurer votre protection et la production d’une image de qualité.

Les RX traversent le corps et sont atténués par la densité de vos organes avant d’atteindre le récepteur d’images.

Les variations de densité entre les liquides, les os, l’air, les muscles et la graisse produisent alors différents contrastes  (différentes  teintes  de  gris) sur l’image.


Comment se préparer? 

On vous demandera d’enlever tous les bijoux et objets métalliques situés dans la région à investiguer et de porter une jaquette selon l’examen à effectuer.

Cette procédure sert à éviter de cacher des parties importantes de l’anatomie et de diminuer la qualité de l’examen.

Les résultats?

Le  radiologue  (médecin  spécialiste) évalue les images produites par le technologue  et  fait  un  rapport  en décrivant  les  constatations  visualisées sur les images. Le rapport sera par la suite envoyé à votre médecin. 

Comment se préparer à une échographie?

Comment se déroule l'examen?

Le technologue en échographie manipule la sonde pour  acquérir  les  meilleures images diagnostiques et bien visualiser les organes. On  applique  du  gel  sur  l’endroit  à  étudier pour qu’il n’y ait pas d’air entre la peau et la sonde. Il se peut qu'on vous fasse prendre des inspirations et garder votre souffle quelques  secondes  durant  l’examen.  Les inspirations servent  à immobiliser les organes  et  à  les  dégager  des  côtes  qui masquent les organes. Les os et l’air empêchent les ondes sonores de passer et laissent des trous noirs sur l’image, on manque alors d’informations. L’échographie n’est pas un bon examen pour visualiser les poumons et les os.

Que ressent-on pendant l'examen? 

L’examen n’est pas douloureux, le seul inconfort que vous pouvez ressentir est lorsque le technologue doit appliquer une certaine pression afin de dégager les structures qui sont derrière les autres et qui sont plus difficiles à voir.

Comment se préparer?

La préparation diffère selon le type d’examen que vous avez à passer. On peut vous demander de rester à jeun quelques heures avant  l’examen  ou  de  boire  de  l’eau  pour avoir la vessie pleine. Lors de la prise de rendez-vous, le commis vous indiquera la préparation que vous devrez suivre.

Comment se préparer à une résonance magnétique?

Comment se déroule l'examen?

Vous  êtes  couché  sur  une  table  mobile, comme au scan. Une antenne est placée au niveau de la région à visualiser. Une fois installé, le technologue peut communiquer avec vous et vous voir à tout moment.

Le fonctionnement de l’appareil produit un bruit  sourd de  percussion comme un tam-tam. Des petits bouchons placés dans vos oreilles peuvent aider à diminuer le bruit. La durée totale de l’examen est d’environ 30 à 40 minutes.
L’examen  consiste  en  une  série  de séquences  générant  des  images,  chaque séquence pouvant durer de 2 à 5 minutes.

Avant  le  début  d’une  nouvelle  séquence, c’est le moment de communiquer avec le technologue  (micro).  Derrière  la  vitre, l’équipe médicale (technologues) vous voit et vous entend parfaitement.

Pour améliorer la qualité des images et poser plus facilement un diagnostic, il est possible que votre examen nécessite une injection intraveineuse au niveau du bras.

Que ressent-on durant l'examen?

Aucune  douleur,  seulement  beaucoup  de bruit qui sera diminué à l’aide de bouchons d’oreilles. Vous devez rester totalement immobile durant plusieurs minutes lors des séquences (tam-tam). Votre coopération conditionne la précision des images.

Comment se préparer?

En raison du fort champ magnétique, il est impératif de signaler au personnel sur place la présence de tout matériel métallique implanté tel que; Pacemaker, neurostimulateurs, clip métallique, stents vasculaires, etc.

Un questionnaire très strict à ce propos sera à remplir avant de débuter l’examen.

Il peut être utile de faire une radiographie standard pour détecter des corps étrangers métalliques selon les risques (métier, accident, etc.)

Le technologue vous demandera d’enlever toute   pièce   métallique   extérieure.   Cela inclut épingles à cheveux, bijoux, lunettes, prothèses auditives et toute prothèse dentaire amovible, carte de crédit, clé, montre, etc.

Éviter de se maquiller les yeux; Prévenir si vous êtes enceinte; Prévenir si vous êtes claustrophobe;

Pour certains examens, arrêt de la respiration de quelques secondes ;
Il est préférable d’aller aux toilettes avant l’examen.

Votre santé et votre sécurité sont essentielles

Afin d’éviter les chutes lors de vos déplacements, il est important d’avertir le personnel  du  service  d’imagerie  si  vous avez de la difficulté à vous mouvoir ou si vous avez besoin d’une chaise roulante ou de soutien pour marcher ou vous lever.

Si l’on doit vous injecter une substance de contraste ou un médicament lors de l’examen, vous devez mentionner au technologue vos  allergies  et  les médicaments que vous prenez afin d’éviter des réactions indésirables.

Prévenir  le  technologue  si  vous  êtes enceinte ou s’il y a des risques que vous le soyez. Le technologue prendra les mesures nécessaires pour votre protection.

Le personnel pratique une bonne hygiène des mains et nous vous encourageons à utiliser  les  distributeurs de savon antiseptique à l’entrée et la sortie du service d’imagerie. Vous aiderez  ainsi à prévenir la propagation des infections.

Pour plus d'informations sur la préparation aux examens en radiologie veuillez consulter notre page Web de la section Santé physique - radiologie

Comment se préparer à une tomogrTomographie axiale (SCAN)aphie axiale (SCAN) ?

Pour un examen  sans  injection  intraveineuse,  il n’y a pas de préparation à faire. Pour un examen avec injection intraveineuse, on vous demande d’être à jeun au moins quatre heures avant l’examen. 

Dans plusieurs cas, il est nécessaire d’utiliser un colorant (iode) pour avoir une meilleure visualisation des organes et des vaisseaux sanguins. Il peut comporter un risque pour les personnes qui ont des maladies du foie, des reins ou des allergies à l'iode. C’est pourquoi il faut toujours nous signaler vos allergies et vos antécédents avant l'examen. Exemples : allergie à l’iode, insuffisance rénale. Dans ce cas, vous aurez une médication à prendre avant l’examen.

Les examens de l’abdomen nécessitent souvent l’utilisation d’un colorant administré par voie orale ou rectale.

  • vous aurez un liquide à boire pour colorer vos intestins. On vous demande d’arriver d’avance pour qu’on ait le temps de bien colorer vos intestins.
  • Il peut être nécessaire d’administrer le colorant par voie rectale sous forme de lavement, c’est une autre façon de colorer les intestins.

L’examen peut durer de 5 à 30 minutes selon le type d’examen que vous avez à passer.

Comment se déroule l'examen?

Votre examen sera fait par un technologue en imagerie médicale. Celui-ci s’occupe de l’appareillage et de votre confort, afin de produire des images de qualité qui serviront au diagnostic.

Après vérification de vos antécédents, le technologue installe un petit cathéter dans votre bras, laissé en place tout au long de l’examen pour l’injection et pendant une quinzaine de minutes après l’examen.

  1. Vous êtes couché sur la table mobile du scan. On vous place au bon niveau, dans le cylindre pour commencer l’examen.
  2. À partir de ce moment, vous ne devez plus bouger.
  3. Le technologue se trouve de l’autre côté de la vitre, il vous voit et vous entend à tout moment.
  4. Il se peut qu’il vous demande de garder votre souffle et de ne pas respirer pendant quelques secondes.
  5.  Le technologue vous avertira lorsque le temps de l’injection débute et se termine.

Que ressent-on pendant l'examen?

Vous ne ressentirez aucune douleur durant l’examen. L’injection du colorant peut produire un mauvais goût dans la bouche, une sensation de chaleur dans le corps et une impression d’uriner qui dure seulement quelques secondes.

Qu'est-ce que le scan permet de voir?

Le scan est l’un des examens les plus utilisés dans la recherche d’un diagnostic. Ces images nous permettent de détecter de petites anomalies qu’on ne pourrait voir sur des radiographies conventionnelles. Le scan est très utile pour :

  • détecter des problèmes intracrâniens ou rachidiens (colonne)
  • évaluer des patients polytraumatisés (accidentés)
  • déceler plus précocement diverses maladies
  • évaluer la réponse des traitements de chimio ou radiothérapie
  • guider le radiologiste dans ses interventions comme les biopsies, le drainage d’abcès, etc.

Comment diminuer la radiation?

On parle de plus en plus du danger de la radiation sur la santé. On reçoit à tous les jours une certaine quantité de radiation naturelle. Le fait de passer une tomodensitométrie augmente l’absorption de radiation en moyenne de quelques jours sur toute une vie. 

Plusieurs façons sont mises à notre disposition pour réduire la dose de radiation au patient :

  • toutes les demandes sont triées par le radiologiste (médecin spécialiste) avant d’être acceptées. Le radiologiste décide de la pertinence du scan plutôt qu’un autre examen en se référant aux renseignements cliniques donnés par votre médecin traitant afin de donner le meilleur diagnostic.
  • en évitant de répéter un examen qui aurait été fait récemment dans un autre établissement ou le même examen prescrit par un deuxième médecin. Il est important de nous le mentionner si c’est le cas.
  • on utilise aussi des filtres pour atténuer l’absorption de radiation dépendamment de l’examen et quand celui-ci le permet.

Depuis plusieurs années, l’évolution de la technologie a permis d’améliorer la qualité des images et la performance de l’appareillage. Les examens se font de plus en plus rapidement, ce qui a  augmenté l’accessibilité à la clientèle qui en a besoin

Les résultats?

Tout comme les autres examens diagnostiques, les images produites par le technologue seront interprétées par un radiologiste qui fera un diagnostic et le rapport sera acheminé au médecin qui a prescrit l’examen.

Dépliants disponibles

 Dépliant sur la radiologie conventionnelle (91 Ko)

 Dépliant sur l’échographie (43 Ko)

 Dépliant sur la résonance magnétique (IRM) (823 Ko)

 Dépliant La tomograhie axiale (SCAN) (75 Ko)

Information complémentaire dans notre site Web

Services diagnostiques, radiologie

Haut de la page

Dernière mise à jour le : 05 mars 2014


© Gouvernement du Québec 2017